Géraldine PROMPT

Géraldine PROMPT inscrit son travail dans un jeu de miroirs entre peinture et architecture dont la continuité s’opère à travers les corpus communs.

Ainsi, elle recherche de la même manière à installer son intervention dans une toile ou dans un site, à créer des rapports de force, à établir des équilibres et en faire surgir des impressions, des émotions. Tendre des lignes, faire jaillir de la tension et de l’énergie pure. Sonder les limites, agir sur un contexte qu’il faut investir et avec lequel il faut composer, transformer le vide en espace sensible et vivant. […]

Ce rythme génère un effet visuel, graphique et émotionnel : vibrations qui déclenchent un processus imaginaire, cognitif interrogeant l’âme et laissant libre interprétation au public.