CEDRIC TEISSEIRE

Dans sa pratique de la peinture, Cédric Teisseire met en place des protocoles d’élaboration simples et systématiques qui manifestent une intelligence de l’abstraction tout en visant à instaurer une distance entre l’œuvre et son auteur. Les modalités de recouvrement du tableau, – coulure à la seringue ou peinture versée directement du pot sur la surface – sont mécaniques.

La coulure à la seringue, sorte de soin prodigué à une peinture dont on a tant dit la mort, ou l’excès de laque qui sèche à la manière d’une vieille peau, sont des gestes délégués en partie au sort. En laissant le processus s’opérer seul, l’artiste se débarrasse de la subjectivité et affirme le refroidissement de la peinture. De cet écart avec le faire naissent curieusement de somptueuses icônes contemporaines qui réalisent un art abstrait et minimal avec la plus grande élégance et retrouvent une forme d’aura.

Exposition du 16 février au 18 mars 2017