Benjamin SABATIER

Equilibre précaire.

Des barres de métal et des sacs de ciment séché forment quelques structures en équilibre. Elles semblent cependant chacune sur le point de s’effondrer, ou peut-être de s’élever davantage. Une barre au sol indiquerait ce qui peut se produire? Non, on ne sait pas si elle est tombée ou si elle sera ajoutée aux sculptures à l’aide du sac de ciment qui l’attend. A force d’imaginer les configurations possibles de ces assemblages en kit, on regretterait presque de ne pas pouvoir jouer avec l’harmonie ludique de ce Mikado géant. Mais on aurait peur de tout faire tomber. Leur équilibre précaire se fait d’ailleurs le porte-parole d’un monde tout autant précaire. Les barres sont rouillées et le ciment n’a même pas été coulé. Il est pris, mais ne cimente rien. Les sacs sont juste posés en contrepoids. Et pourtant tout tient.

Avec ces sculptures, Benjamin Sabatier donne à apprécier les tensions mises en jeu dans la construction architecturale et le monde ouvrier en général.

Exposition du 16 février au 18 mars 2017