L’acquisition d’œuvres d’art pour une entreprise

Vous voulez embellir votre salle de réunion à peu de frais ? Cela tombe bien car l’acquisition d’une œuvre d’art peut vous ouvrir les portes de la défiscalisation ! En effet, en soutenant un artiste par l’achat d’une de ses œuvres, vous pourrez réduire le montant de votre impôt. Mais la réduction d’impôt liée aux œuvres d’art doit répondre à des exigences bien précises. On vous explique ?

   

L’acquisition d’œuvres d’art (en plus d’être bénéfique sur le plan culturel) est rentable pour les professionnels. Tableaux, peintures, dessins réalisés à la main, gravures et autres objets de valeurs n’entrent pas dans le registre d’imposition de l’IS. En outre, la loi fait cadeau d’une déduction aux entreprises qui acquièrent des œuvres originales d’artistes vivants, à condition qu’elles soient destinées à être exposées au grand public.

L’objectif premier de la loi de défiscalisation est d’encourager la création artistique contemporaine. Par conséquent, les entreprises qui acquièrent des œuvres d’artistes vivants se doivent de les exposer au public pour une durée de 5 ans minimum. Le montant de l’acquisition peut ensuite être déduit du CA, à hauteur de 0,5% maximum. Aussi, 20% du prix d’achat de l’œuvre d’art allègera votre impôt sur les sociétés chaque année pendant 5 ans !

Sachez également que les œuvres d’art ne sont pas comprises dans les montants imposés par la taxe professionnelle.

 

(Sources: https://www.legifrance.gouv.fr ; https://www.tacotax.fr/guides/defiscalisation)